La femme pouvant être mère, on en a déduit qu’elle devait l’ê…

CITATION DE ELISABETH BADINTER

“La femme pouvant être mère, on en a déduit qu’elle devait l’être… et ne trouver son bonheur que dans la maternité.”

A propos de Elisabeth Badinter (Philosophe, Écrivaine, Féministe, 1944 -)

Elisabeth Badinter est une philosophe et écrivaine française, née le 5 mars 1944 à Boulogne-Billancourt. Elle est connue pour ses travaux sur le féminisme et la condition des femmes dans la société. Fille du publicitaire Marcel Bleustein-Blanchet, elle est également l’épouse de l’homme d’affaires Pierre Bergé.

Diplômée de l’École normale supérieure de jeunes filles, Elisabeth Badinter se consacre à l’étude de la philosophie et de la psychanalyse. Elle publie en 1980 son premier ouvrage majeur, L’Amour en plus : Histoire de l’amour maternel, dans lequel elle remet en question l’idée de l’instinct maternel et défend l’idée que l’amour maternel est une construction sociale.

Elisabeth Badinter est également connue pour son engagement en faveur de la laïcité et de la liberté d’expression. Elle critique régulièrement les mouvements religieux conservateurs et les dérives communautaristes. Ses prises de position lui valent parfois des controverses, mais elle reste une voix importante dans le débat public français.

Au fil des années, Elisabeth Badinter a reçu de nombreux prix et distinctions pour ses travaux. Elle est membre de l’Académie française depuis 2016, occupant le fauteuil de Simone Veil.

Partagez cette citation de Elisabeth Badinter

Vous aimez la citation “La femme pouvant être mère, on en a déduit qu’elle devait l’être… et ne trouver son bonheur que dans la maternité.” de Elisabeth Badinter ? Alors cliquez vite sur une des images ci dessous pour la télécharger et la partager avec vos amis !

Cliquez sur la vidéo ci dessous pour la télécharger et la partager avec vos amis !

Auteur

Elisabeth Badinter

Ville

National

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La femme pouvant être mère, on en a déduit qu’elle devait l’ê…”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *